Persuader

Présentation

Des premières réclames du XIXe siècle au storytelling industriel de l’économie de marché, le design graphique a toujours eu partie liée avec la persuasion, et se retrouve à ce titre au cœur de nombreux débats qui ne sont que le prolongement, sur le terrain visuel, de questions fondamentalement politiques. Le manifeste First Things First,1 publié en Angleterre en janvier 1964 a ainsi initié une tradition critique qui au même moment trouve de multiples échos dans les textes de Guy Debord ou de Jean Baudrillard. Si la charge critique de 1964 semble de nos jours encore assez forte, c’est qu’en s’attachant à définir les enjeux éthiques et idéologiques du design graphique, elle contribue à en dessiner les contours, c’est-à-dire, à en donner une définition. Cette histoire invite alors à s’interroger sur la légitimité de distinctions propres à la discipline (information / persuasion, culturel / commercial, etc) et sur la manière dont ces oppositions peuvent continuer à polariser les débats sur le métier de designer graphique.

Bibliographie

  • BAUDRILLARD, Jean, Pour une critique de l’économie politique du signe, Paris, Gallimard (1977 [1972]).
  • BIERUT, Michael, « A Manifesto with Ten Footnotes », ID, 47/2 (2000).
  • BIERUT, Michael, « Ten Footnotes to a Manifesto », dans BIERUT, Michael (dir.), Seventy-Nine Short Essays on design, New York, Princeton Architectural Press (2007), p.52-60, [ed. orig. BIERUT, Michael, « A Manifesto with Ten Footnotes », ID, 47/2 (2000)].
  • COLLECTIF, La création graphique en France se porte bien, pourvu qu’elle existe, (1987).
  • DEBORD, Guy, La Société du spectacle, Paris, Gallimard (1996 [1967]).
  • GARLAND, Ken, First Things First, Londres, (1964).
  • GARLAND, Ken, « The rise and fall of corporate identity », Blueprint, 81 (1991), p.43-45.
  • GARLAND, Ken, A Word in Your Eye, Reading, University of Reading (1996).
  • GARLAND, Ken, « Here are some things we must do », dans BIERUT, Michael, HELFAND, Jessica, HELLER, Steven et POYNOR, Rick (dir.), Looking Closer, 3, New York, Allworth Press (1999 [1967]), p.187-192.
  • GARLAND, Ken et ODLING-SMEE, Anne, « Reputations: Ken Garland », Eye, 17/66 (2007).
  • HOWARD, Andrew, « There is such a Thing as Society », Eye, 4/13 (1994).
  • KALMAN, Tibor, DUFFY, Joe et HELLER, Steven, « Tibor Kalman vs. Joe Duffy Revisited », Print [en ligne], mis en ligne le 2011, consulté le 28 octobre 2015, disponible sur http://www.printmag.com/interviews/tibor-kalman-vs-joe-duffy-a-retrospective/
  • MC LUHAN, Marshall, Pour comprendre les médias : les prolongements technologiques de l’homme, Paris, Seuil (1977 [1964]).
  • PACKARD, Vance, La Persuasion clandestine, Paris, Calmann-Lévy (1979) [éd. orig. The Hidden Persuaders (1957), trad. française de CLAIREAU, Hélène].
  • POYNOR, Rick, « D’abord l’essentiel », dans POYNOR, Rick (dir.), La Loi du plus fort, Paris, Pyramyd (2002 [2001]), p.136-140.
  • POYNOR, Rick, « Ensuite l’essentiel », dans POYNOR, Rick (dir.), La Loi du plus fort, Paris, Pyramyd (2002 [2001]), p.141-150.
  • SHAUGHNESSY, Adrian, Ken Garland: Structure and Substance, Londres, Unit Editions (2012).
  • SHAUGHNESSY, Adrian, « Ken Garland, un graphiste enthousiaste », Étapes, 212 (2013), p.92-97.
  • SOAR, Matthew, « The First Things First Manifesto and the politics of culture jamming: Toward a cultural economy of graphic design and advertising », Cultural Studies, 4 (2002), p.570-592.
  • SOAR, Matthew, « First Things First: Now More Than Ever », dans BIERUT, Michael, DRENTTEL, William et HELLER, Steven (dir.), Looking Closer Four: Critical Writings on Graphic Design, New York, Allworth Press (2002 [1999]), p.10-13.

Notes

  1. Le manifeste est initialement tiré à part en 400 exemplaires, avant d’être repris dans l’édition du Guardian du 24 janvier, grâce au soutien de Caroline Wedgwood Benn. Voir POYNOR, Rick, « D’abord l’essentiel », dans POYNOR, Rick (dir.), La Loi du plus fort, Paris, Pyramyd (2002 [2001]), p.136-140.